Le site officiel du showbiz Haïtien.



Kesnol Lamour : Nèg boul la, epi dan !



Kesnol Lamour figure parmi les chroniqueurs sportifs les plus populaires sur la bande f.m. Son aventure avec la Radiotélévision Caraïbes FM a débuté en 2009. A la radio ou à la télé, on le retrouve livrant avec passion les informations sportives. Mais qui est ce jeune mordu de football, qui a réussi à tirer son épingle du jeu et s’attirer l’appréciation des fans ? Kesnol Lamour a commencé sa carrière dans le domaine de la radiodiffusion en 2005 à la radio Notre-Dame de Petit-Goâve. Puis, il a intégré « Radio Men Kontre » et « Radio Télé Contact » toujours à Petit-Goâve, cette ville qui l’a adopté. En 2006, il a quitté la cité de Faustin Soulouque, Petit-Goâve, afin de venir poursuivre ses études universitaires à Port-au-Prince. Ne pouvant abandonner sa passion pour le sport, il rejoint en 2007 radio Etoile avec laquelle il signe un contrat. Deux ans plus tard, soit en 2009, il entre dans la grande famille Caraïbes où il a déjà accumulé près de 8 ans d’expérience. Accompagné de Harold Domond ou Jacques Hantz Vilfort dit Jackot, Kesnol Lamour est présent à l’antenne, tous les matins, du lundi au vendredi, de 7h 30 à 8h. Il est aussi là dans la soirée pour la coprésentation des carnets sportifs sur Radio Caraïbes FM, 94.5 FM. Sans compter qu’il apparaît aussi sur le petit écran chaque mercredi et jeudi pour la présentation de la page sportive dans le JT 22 (le journal), aussi bien que pour la retransmission des matchs des coupe et championnat d’Espagne, d’Italie, d’Angleterre, de France et de première division d’Haïti quand cela est nécessaire. Une présence continue qui lui permet d’acquérir une popularité et une certaine légitimité. D’ailleurs, grâce à sa façon de chroniquer les matchs , il est pris en exemple par beaucoup de jeunes qui rêvent de faire ce métier. En 2016, à l’instar de la plupart de ses collègues ou de ses prédécesseurs, il s’est choisi un slogan : « Kesnol Lamour, nèg boul la epi dan » qui, depuis, a fait son chemin. S’acquittant de sa tâche avec sérieux, Kesnol Lamour n’est pas de ces chroniqueurs qui gardent leur langue dans leur poche. Quand il s’agit de s’en prendre à nos dirigeants, notamment les gens de la Fédération Haïtienne de Football, il ne s’en prive pas. Mais, il sait aussi féliciter. Les observateurs assidus n’oublieront pas son plaidoyer auprès du Parlement haïtien pour qu’il y ait de véritables lois sur le sport haïtien. Ce que le député de Gros Morne Fritz Chéry s’apprête à faire. Qui est Kesnol Lamour ? Célibataire, ce chroniqueur sportif qui donne du plaisir aux auditeurs et téléspectateurs de RTVC a vu le jour le 29 septembre 1986 à Carrefour. Pourtant, c’est à Petit-Goâve qu’il a grandi. Fils unique et orphelin très tôt, c’est sa tante Norcilia Bénêche, plus connue sous le pseudonyme de Sémérite, qui l’a élevé. Kesnol Lamour a fait ses études primaires à Petit- Goâve, à l’école nationale Borno Lamarre avant d’aller au lycée Faustin Soulouque et au lycée Antenor Firmin pour les études secondaires. Par la suite, il a étudié le journalisme à l’Institut de communication et des relations publiques. A la Faculté d’ethnologie (Université d’État d’Haïti), il a entrepris des études de premier cycle en anthropo-sociologie. Présentement, avec l’appui de l’Agence universitaire de la francophonie, il effectue, à distance, un Master 2 en communication et marketing (Université Mohammed Premier d’Oujda, Maroc). Fervent catholique, Kesnol Lamour a fait partie de la chorale «Pèlerin d’espérance » pendant un certain temps. Ce passionné du compas, fan de Djakout #1, est un bon cuisinier. Il aime préparer le riz, les légumes. Les jus de grenadia et de corossol figurent parmi ceux qu’ils préfèrent. Ne se contentant pas seulement de commenter les matchs de football et de donner des informations sportives, Kesnol Lamour connaît aussi ses deux pieds, autrement dit, il sait très bien jouer au foot. D’ailleurs, c’est au sein du club local « École des doués » de Petit-Goâve qu’il a commencé à jouer. De plus, il est l’un des meilleurs buteurs de l’histoire de l’équipe de football de l’Association Haïtienne de Presse Sportive (ASHAPS), ce qui lui a valu en 2011 le titre de meilleur joueur de l’ASHAPS. Il ne rate pas l’occasion de marquer des buts pour RTVC quand sa station joue avec d’autres stations sœurs et d’autres institutions de la capitale notamment. Malgré sa popularité et son évolution à Port-au-Prince dans le grand Group Caraïbes, Kesnol Lamour est resté très attaché à son quartier d’enfance, Chabannes et supporte toujours financièrement l’équipe « Florida FC » de Chabannes et Florida band, cette bande de rara qui a sorti, à l’occasion de la dernière saison pascale, un morceau intitulé « Viza pa yon vè dlo » qui est aussi vidéoclippé
Gilles Freslet (gillesfreslet@yahoo.fr)

Exprimez-vous


comments powered by Disqus