Le site officiel du showbiz Haïtien.



Ninon, amoureuse d’un tambour



Ancienne chanteuse et collaboratrice de plusieurs groupes musicaux « rasin » dont Universal Soul, Kazak International, Segwe et Batwèl Rada constitué de musiciens étrangers et haïtiens où elle a passé 16 ans et avec lequel elle a produit environ 5 albums, Ninon (The Creole Angel), chanteuse versatile, a décidé de passer en solo après 22 ans de scène. L’artiste qui a passé sa jeunesse en Amérique du Nord, est revenue au bercail en 2015 et a proposé au public haïtien plusieurs chansons dont « Lanmou Kongo », « Mouche bòzò », vidéoclippee, et « Timoun yo » pour annoncer la sortie de son album de 12 chansons prévue pour le début de 2018. Ninon, de son vrai nom Séverine L. Paul, est née le 17 mars 1978 à Port-au-Prince. Elle a pris ses premiers cours de théâtre au Canada à l’École Émile Legault. Trois ans plus tard, elle a quitté le Canada pour aller vivre à Boston et continuer ses études secondaires au Madison Park Vocational High School dans la ville The Roxbury. Elle a également suivi des cours de perfectionnement de techniques vocales à Roland Hayes School of Music. Le jour de ses 17 ans, Ninon a intégré comme professionnelle de la danse et du chant « Batwèl Rada », un groupe musical racine dirigé par Max Lyncée avec lequel elle a fait le tour des Etats-Unis. C’est avec elle (Ninon) que Batwèl Rada s’est vu décerner le prix « Best World Music Boston Phoenix » en 1995 après la sortie de l’album « Mèsi ». En 1997, Ninon, en Solo Opéra, a remporté le premier prix Broadnax Music Award, un concours organisé depuis 1987 à la mémoire de la très réputée institutrice de l’État du Massachusetts, spécialiste de l’enseignement de techniques vocales, harmonie et solfège, Elastine Broadnax. Le nom de Ninon est même inscrit au mural dédié à Elastine Broadnax comme la 25e participante à remporter ce prestigieux prix. Un an après, soit en 1998, la chanteuse Ninon est sortie diplômée avec Honneur et Mérite de Roland Hayes School of Music en recevant le titre « Best Musician » de sa promotion. Après plusieurs décennies de présence et de collaboration dans d’autres groupes et avec d’autres artistes, aujourd’hui, l’artiste travaille en solo. Elle se fait désormais accompagner par ses propres musiciens. Ils sont à peu près neuf, et ça fait déjà deux ans depuis qu’ils sont en répétition avec l’artiste dans son pays natal. Très active depuis son installation en Haïti, sa participation à la fête Saint-pierre de Pétion-Ville fut le 23e show en Haïti de la chanteuse qui se consacre actuellement à la musique racine, après avoir chanté le compas pendant seulement deux ans. Amoureuse d’un tambour, un djembé, cadeau d’un ami qui l’encourageait à se lancer en solo, Ninon dort avec lui près de sa tête et le caresse toujours, si l’on en croit ses dires. Chanteuse, danseuse, comédienne, présentatrice, cette grande dame est diplômée en « Business Administration » de Antelope Valley College de Californie. Compositrice et chanteuse de deux morceaux, « Danse djazz la » et «Padone m », figurant sur les Vol. 3 et 4 de Djazz La de Shedly Abraham, elle pouvait être peu connue en Haïti avant son retour, mais son nom résonne fort en Amérique du Nord, notamment au Canada et aux États-Unis où elle a vécu après avoir quitté le pays en 1991 avec sa famille, après le coup d’État.
Gilles Freslet (gillesfreslet@yahoo.fr)

Exprimez-vous


comments powered by Disqus