Le site officiel du showbiz Haïtien.



Harmonik benyen peyi a ak konpa-Animateurs et promoteurs opinent



Harmonik benyen peyi a ak konpa ! L’été touche à sa fin. Certains groupes se préparent à réaliser leurs traditionnelles soirées « back to school », question de dire au revoir aux vacances. Pour cette saison estivale, bien que les problèmes économiques du pays ne soient toujours pas résolus, grâce à une petite accalmie politique et des conditions de sécurité plus ou moins acceptables, des groupes musicaux haïtiens évoluant dans la diaspora et ceux basés en Haïti ont sillonné le pays pour animer fêtes champêtres, bals, festivals et concerts. Parmi les groupes de l’extérieur qui étaient dans nos murs, on peut citer Gabel, Zenglen, Blayi-One, Kaï, Vayb, Disip, Harmonik, Klass, T-Vice, Nu Look et Tabou Combo. Ce dernier n’a fait qu’un seul gig avec le groupe de l’honorable sénateur Gracia Delva. Pour ce qui est des groupes locaux, Mass Konpa a réalisé une belle fête au Ritz Kinam avec Orlane, Kenny Desmangles et Tabou Combo pour ses 14 ans d’existence. L’orchestre Tropicana d’Haïti, lui, a fêté ses 54 ans et Septentrional, ses 69 ans. Djakout #1, Kreyòl La, Maestro, Enposib, K-Zino et Sweet Micky étaient là, sans oublier Krezi Mizik qui nous a offert le 8 juillet 2017, la soirée « Nostalgia » à El Rancho. Si tous les groupes ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour plaire aux fans et aux mélomanes, cependant, il y en a un, Harmonik, qui pendant l’été, grâce à son album à succès comptant plusieurs tubes dont « Cheri benyen m », « Incroyable » et « Simplicité », fait presque l’unanimité. Les protégés de Rodney Noël ont attiré beaucoup plus de gens cet été et ont charmé plus d’un avec leurs prestations live à Port-au-Prince comme en province. Animateurs et promoteurs opinent Cet été, les avis de certains animateurs et promoteurs qui ont couvert les bals et festivals sont partagés. Zagalo, à qui on doit une grande partie des belles affiches de cet été, déclare qu’il n y a pas eu de groupe à avoir fait une tournée réussie à 100 pour 100. Pour Leroy Woodnave, Klass était le meilleur. Pour BS, par contre, Harmonik est le groupe phare de l’été 2017. Zagalo : Pas de tournée sans faute pour aucun groupe cet été Je ne peux pas dire qu’il y a un groupe qui a fait une meilleure tournée pour cette saison estivale. Par contre, il y a des groupes qui étaient nettement plus sollicités, comme Harmonik. Mais, là encore, ce n’est pas le groupe qui a réalisé la meilleure tournée. Beaucoup de ses soirées ont eu du succès, mais il y en quelques-unes qui n’étaient pas réussies. Un groupe comme T-Vice, malgré sa belle fête à Royal Decameron, sur la Côte-des-Arcardins, n’a pas fait un sans faute. C’était néanmoins une très belle tournée. Entre Nu Look et Klass, je peux dire que Klass paraît meilleur, bien que Klass a fait un faux pas au niveau de Marigot et à Arcahaie. Ils ont offert de très belles soirées, notamment leur prestation à Petit-Goâve avec Zenglen, leur soirée anniversaire au Ritz Kinam II avec Kaï, le 22/22 au Djoumbala avec Disip, leurs performances aux Cayes avec Harmonik… Pour ce qui est de Nu Look, dans certaines villes, il a drainé la foule, tandis que dans d’autres la situation n’a pas semblé être au goût du public. Kaï a réussi à tirer son épingle du jeu. Mais, il avait fait un faux pas au niveau de Cabaret. Il a aussi fait de bons mariages avec Harmonik, Klass, et Nu Look à Petit-Goâve. Vayb, lui, a tenté l’expérience même s’il n’a pas eu vraiment de succès. En gros, je crois qu’aucun groupe n’a fait une tournée 10 sur 10, hors-pair, sans faute pour l’été 2017. Leroy Woodnave (Atònalèz) : Klass est le meilleur ! Leroy pense que Klass, Kaï, Harmonik, Nu Look et T-Vice ont fait de belles tournées, mais il tient à féliciter Vayb et Disip qui ont fait un beau passage, sans oublier Gabel qui, selon l’animateur, a géré ce qu’il devait gérer. Pour les groupes musicaux locaux, Leroy dit respecter le travail des groupes comme Djakout #1, Mass Konpa et Kreyòl La qui étaient présents en aidant à de beaux « matchup ». Cependant, selon cet animateur de radio qui vit depuis quelques années à New York, mais qui a décidé de passer l’été en Haïti pour couvrir plusieurs bals à Port-au-Prince comme en province, Klass est le groupe qui a réalisé la plus belle tournée en Haïti cet été, suivi de Nu Look, Kaï, Harmonik et T-Vice. Je dois aussi préciser que Disip s’est bien débrouillé en province. Il a eu beaucoup de succès. BS (Bernier Sylvain) : Harmonik, le groupe phare de l’été 2017 ! Selon le promoteur-animateur Bernier Sylvain, dit BS, qui a joué le rôle de MC à plusieurs soirées pour ces vacances, Harmonik est le groupe qui a eu le plus d’attention. Normalement, toujours d’après BS, Klass conserve sa notoriété. Nu Look tient sa forme, mais le groupe qui a vraiment joui de la curiosité du public est Harmonik. « Pour moi, Kaï et Vayb étaient en tournée promotionnelle. J’aurais mis T-Vice et Sweet Micky dans une catégorie à part. À ce moment-là, je dirais que le groupe phare de l’été est Harmonik. Notoriété confirmée pour Klass et Nu Look », a déclaré BS. « Je ne parle pas de Disip, bien que j’ai été le MC du 22//22 parce que je n’ai vu qu’un bal de la bande à Gazzman Couleur au Djoumbala. Les mieux organisés sont T-Vice et Sweet Micky. Micky a, bien sûr, gagné plus d’argent que tout le monde. Avec son statut d’ancien chef d’État, on le paie plus cher. Il a aussi fait beaucoup de « buzz » avec toutes ces répliques. T-Vice a fait un bel été avec un bon planning, il a réussi 80/100 de ses soirées », a conclu BS. Jean Mary Simon (JMS) : Harmonik, la sensation de l’été Selon moi, il n’y a pas eu de groupes décevants pour cette tournée. Chacune des formations musicales a connu de bons et de mauvais moments pendant leur passage en Haïti. Les résultats étaient prévisibles pour des groupes par rapport à ce qu’ils avaient déjà comme albums. Je fais référence à Kaï et Harmonik qui avaient des chansons qui marchaient à la radio. Et puis, naturellement, il y a des groupes qui, pour moi, montrent une certaine constance. Ils ont des albums qui sont relativement récents. Là, je veux parler de Klass, Disip et Nu Look qui étaient très bons pour cette tournée. T-Vice aussi, à sa façon, a marqué cette période. Ils avaient 14 dates et ils ont fait l’une des plus belles fêtes pour leur anniversaire à Royal Decameron. Je constate aussi qu’il y a eu beaucoup de revenants pendant la tournée, des groupes qu’on n’avait pas vus depuis quelques jours et qui n’étaient pas si actifs que ça, mais qui ont décidé de faire leur come back cet été. C’est le cas de Gabel qui, depuis la sortie de la chanson « Pa ka fè pitit », est beaucoup plus présent. Il en de même pour Sweet Micky qui était plus présent pour cette tournée qu’on ne l’avait vu depuis longtemps à ce niveau. Je parle aussi de Mass Konpa qui bougeait un peu pendant cette tournée. Je salue deux héros pour cette tournée qui sont Djakout #1 et Kreyòl La qui ont réussi à tenir la face et à animer plusieurs soirées face aux autres groupes de la diaspora qui débarquaient avec des albums récents alors qu’ils n’ont rien de neuf. Pour moi, c’est un exploit. Globalement, aucun groupe ne m’a déçu pour cette tournée. Par contre, s’il y a un groupe qui était vraiment la sensation, pour moi, ce serait Harmonik. Il y a aussi Klass qui pour moi est un modèle de constance, un groupe, qui depuis sa fondation, n’a jamais lâché et qui assure toujours. Tantôt il est le meilleur, tantôt il est dans le top 3 ou le top 4. Parallèlement, l’un des les groupes que j’étais le plus content de voir en raison de la façon qu’il a joué pendant la tournée, c’est certainement Nu Look qui était, selon moi, très efficace», a lâché JMS. Guy Wewe : Harmonik mérite une mention spéciale pour cette tournée « J’ai eu l’opportunité de voir tous les groupes musicaux sur scène cet été, sauf Zenglen. Contrairement aux cinq dernières années, les choix étaient nombreux cet été. Il y a Harmonik qui prend sa place dans le HMI avec cet album, Kaï et Vayb qui viennent de faire leur entrée sur la scène, Sweet Micky qui vient d’entamer pour la première fois une tournée estivale… Pour ce qui est des groupes qui ont dominé le marché musical, on a pu voir un Klass qui a baissé en terme d’affluence, ce qui peut être expliqué par l’arrivé de tous ces groupes-là et de la diversité de l’offre que le public a eu à sa disposition. De plus, Klass avait déjà réalisé des tournées avec son disque, alors que d’autres groupes comme Kaï et Harmonik présentait un son neuf. De mon avis, Nu Look est resté égal à lui-même. De bonnes affiches au Cap-Haitien, à Ouanaminthe et d’autres assez mauvaises. En fait, chaque « djaz » est passé à côté d’une affiche, au moins. Nu Look, pour moi, n’a pas grandi, mais il n’a pas connu une baisse de régime non plus. Je pense que le seul groupe qui mérite une attention spéciale est Harmonik. Il est le seul groupe qui, depuis la sortie de son album, de novembre à aujourd’hui, est arrivé à avoir trois musiques qui marchent. On a l’impression que la bande à Nickenson Prud’homme a gardé toute l’attention sur elle. C’est Harmonik qu’on attendait en Haïti, tant à Port-au-Prince que dans les villes de province bien qu’ils ont des soirées qui n’ont pas été réussies, comme celle de Marigot. Sur ce coup, Harmonik a fait son entrée dans la cour où se prélassaient Nu-Look et Klass depuis environ 4 ans. S’il y a un groupe qui a grandi cet été, qui est sorti d’un point pour arriver à un autre, et est parvenu au carré magique, c’est bien Harmonik ! Depuis l’arrivée de Klass sur l’échiquier musical, c’est le premier groupe qui a réussi à lui tenir tête. Disip a fait une tournée très stratégique, en s’assurant d’aller dans les endroits où il a cru que le public serait plus réceptif à sa musique. On pourrait être tenté de dire que le groupe a un peu baissé. Pourtant, dans les villes de province, Disip a fait de belles soirées. Comme tout le monde, il a aussi à son actif des bals qui n’ont pas réussi, mais, dans l’ensemble, pour moi, Disip a fait une tournée réussie. Gabel aussi a fait une tournée stratégique et cela lui a réussi, même quand on n’a rien de spécial à retenir de leur passage au pays. Comme chaque groupe qui a une chanson au moins sur laquelle il peut compter, Nu-Look « Until when », Klass « Lajan sere », Harmonik en a trois, Disip « Heartbreak & misery », Djakout #1 « Peche », Gabel a « Pa ka fè pitit » pour faire chanter les gens. Ceci n’a tout de même pas suffi pour donner à la bande à Flav une marque spéciale pour cette tournée. Kaï aussi a fait certains calculs avant de se lancer dans sa première tournée en Haïti. Je n’ai pas grand-chose à dire de cette formation musicale sinon qu’on voit un Kaï qui grandit et un Richard Cavé qui gagne en maturité, qui a de la fougue et qui a envie de faire ses preuves au devant de son groupe. Ils ont trois musiques « Malad », « Demisyone » et « Kansè » qui marchent sur leur album sérieusement. C’est sûr qu’en décembre, ils pourront trouver beaucoup plus de résultats. Quant à Vayb, il n’a fait rien d’extraordinaire pendant cette tournée. Il y avait de l’euphorie autour de Mickael Guirand, l’artiste. Néanmoins, le groupe n’avait pas de musique pouvant attirer le public vers lui, à part son seul single « Lanmou fasil ». On était content de revoir Mickael et Vayb en a profité pour faire la promotion de son nom. Ils étaient là, ils ont joué. Rien à signaler », conclut Guy Wewe. Peterson Gilles (Ti Mèt) : Harmonik fè on bèl été Je ne pense pas qu’il y ait eu un groupe à s‘être réellement détaché du lot cet été où je peux dire que globalement tout s’est très bien déroulé. En peloton de tête, je citerais Harmonik qui avait une longueur d’avance sur les autres groupes. Il détient un album qui est des plus récents et a suscité beaucoup de réactions un peu partout. On ajouterait aussi Klass qui a eu une belle tournée de même que Nu Look, et enfin T-Vice, surtout avec la célébration de son anniversaire. Par ailleurs, Kaï et Vayb, qui sont deux nouvelles formations musicales, se sont très bien débrouillées pour leur premier été. Kaï en particulier, dans la mesure où ils ont déjà un album à leur compte ainsi que des chansons très connues. Tropicana et Septen sont restés des ténors hors catégorie. Comme d’habitude, ils sont affichés à l’année pour les fêtes champêtres et patronales et il est rare que leurs soirées ne soient pas réussies. Il faut aussi tenir compte de certains groupes qui étaient très présents, surtout en province, bien qu’ils avaient très peu d’affiches dans la capitale. C’est le cas, par exemple de Disip, de Mass Konpa et de Gabel. Néanmoins, si Djakout #1 a pu assurer certaines affiches, Kreyòl La était absent pour cet été. Lionel Guillaume (Ti Lion) : « Harmonik est le groupe qui a provoqué de la folie » Cet été avait beaucoup plus d’affiches que d’habitude. Mais, beaucoup d’entre elles ont échoué soit en raison de la pluie, soit en raison du prix élevé. D’ailleurs quand on considère les coûts liés à l’organisation des soirées en Haïti, plusieurs d’entre elles étaient déficitaires, car elles n’ont pas pu attirer plus de 1000 personnes. Harmonik est pour moi le groupe qui a eu le plus grand succès cet été car il a provoqué beaucoup plus de folie et a, dans l’ensemble, attiré le plus de monde. Toutes les formations musicales ont eu des hauts et des bas, des soirées ratées aussi bien que des soirées réussies. De ce fait, T-Vice, Nu Look, Klass (même si c’est moins bien par rapport aux années précédentes) ont une belle tournée estivale. Il en est de même pour Disip qui a eu beaucoup de prestations en province. La seule qu’elle a eue à Port-au-Prince, le 22/22, était l’une des soirées à avoir attiré le plus de monde. Gabel a aussi réussi la sienne car le groupe a eu beaucoup de bonnes affiches en province. Bien que Djakout détienne un album vieux de plus de trois ans, il a pu tirer son épingle du jeu. Il était l’un des groupes à débuter cette saison et l’un des derniers à la finir. Était-ce toujours la réussite ? On a des doutes. Kreyòl La, quant à lui, était moins présent que d’habitude. Et Zenglen comme à l’accoutumée, en négligeant l’aspect marketing, est reparti sans qu’on ait vraiment remarqué qu’il était rentré. Par contre Vayb, avec un seul morceau à son actif, aurait mieux fait de rentrer en décembre plutôt que d’entamer une tournée cet été estime Ti Lion de Plateforme Magik.
Gilles Freslet (gillesfreslet@yahoo.fr)

Exprimez-vous


comments powered by Disqus