Le site officiel du showbiz Haïtien.



Fresh La & G-Dolph prennent la défense du « rabòday », le ministre de l'Éducation clarifie



La semaine dernière, deux des plus grandes figures du« rabòday », Fresh La de Vwadèzil et G-Dolph de Suspens, respectivement chanteur et beat maker, ont organisé une caravane dans la presse pour exprimer leur désaccord avec les récentes déclarations du ministre de l’Éducation nationale, Pierre Josué Agenor Cadet, qui entend combattre le rabòday dans les écoles. Paniqués, inquiets, ces artistes ont reconnu qu'il y a certaines dérives de leurs pairs, mais ont pris la défense du rabòday qui, d’après eux, n’y est pour rien. Ils assurent par ailleurs qu’ils ne sont pas de ceux qui en font une mauvaise utilisation. Face à leurs inquiétudes, le ministre Cadet est intervenu à l'émission de Marc Brégard Anderson sur radio Caraïbes FM, 94.5 FM, pour apporter des précisions et rassurer les adeptes de cette tendance musicale très en vogue depuis quelques années. « Je n’ai jamais dit dans mon intervention que j’allais combattre le "rabòday". En tant qu'intellectuel et aussi écrivain, je suis conscient que le rabòday a des aspects positifs. Il est une forme d’expression que plus d’un utilise pour dire ce qui fait du mal et faire passer des revendications. Par conséquent, on ne peut prétendre le combattre. Nous comptons plutôt nous attaquer à la débauche juvénile et aux activités malsaines dans les écoles. Si ces artistes ont réagi parce qu’ils croient que je vais combattre le ‘’rabòday’’, je les comprends, mais ce n’est heureusement pas le cas », a clairement rectifié Pierre Josué Agenor Cadet, ministre de l’Éducation nationale. Se réjouissant de la déclaration du ministre, Fresh La n'a pas pris de temps pour lui présenter ses excuses. Il déclare se porter volontaire et s’est déjà engagé à aider ce dernier à combattre la débauche dans les écoles, et rappelle aux gens qui font du« rabòday » qu'ils ont un défi à relever.
Gilles Freslet (gillesfreslet@yahoo.fr)

Exprimez-vous


comments powered by Disqus