Le site officiel du showbiz Haïtien.



Papa Pyè est mort



La troupe Papa Pyè, qui a marqué la fin du 20e siècle et le début du 21e siècle avec ses séries « Les aventures de Papa Pyè », « Lavi nan bouk », a perdu son fondateur, Jean Claude Joseph dit Papa Pyè. Environ 48 heures avant le drame, le comédien Pastè Blaze annonçait sur sa page Facebook que Papa Pyè était dans le coma et sollicitait, pour celui-ci, les prières de tous. Malheureusement, le mercredi 18 octobre 2017, Papa Pyè est décédé à 1h a.m., dans un hôpital à Orlando, à l’âge de 66 ans. Selon sa sœur Micheline Pierre qui nous a confirmé la nouvelle, Papa Pyè était asthmatique et, arrivé à l’hôpital où il se faisait soigner, une complication au niveau du rein et du foie a causé son décès. Papa Pyè avait quatre frères et deux sœurs : Louis Edouard Pierre, Marie Yolette Pierre, Cadillac Jean Jacques Pierre, Antoine Kennedy Pierre, Micheline Pierre et Joël Pierre. Il avait cinq enfants dont les trois plus connus (et reconnus par sa famille) : Wedlyne Edith Dema, Nathaniel et Gordon Joseph. Jean Claude Joseph, connu sous le nom de Papa Pyè, est né à Port-au-Prince le 2 août 1951. Quand Papa Pyè eut trois ans, sa maman rencontra Joël Dume Pierre, professeur au Lycée Toussaint et au Lycée Pétion. Grâce à cette union, Papa Pyè put fréquenter le Lycée Toussaint Louverture où il fit ses études primaires et secondaires. Son beau-père étant appelé Papa Pyè, de là lui vient le pseudo Ti Papa Pyè qu’il a choisi de garder quand il a décidé de se lancer dans le théâtre. Ayant commencé à la TNH en 1977-1978, Jean-Claude Joseph dit Papa Pyè a passé sept ans à cette station. Il avait trois shows sur la Télévision nationale d’Haiti. Le premier, « Cric Crac », a été lancé en 1979. Ensuite, il y a eu « Lavi nan bouk », et pour finir, « Les aventures de Papa Pyè ». Le comédien Papa Pyè a écrit 52 pièces par an, durant sept ans, pour la TNH. Les membres de la troupe ont arrêté de jouer ensemble depuis 1982. Cependant, Papa Pyè, pour sa part, a continué à jouer dans les courts et longs métrages haïtiens et jamaïcains. Et bien que « Lavi nan bouk », avait déjà perdu plusieurs acteurs dont Jacques Edmond, dit Grasye, décédé en juillet 2015 à l’âge de 70 ans, il y a y a environ trois ans, ils se sont réunis pour se produire à Miami. En octobre 2015, malgré ses déclarations, il y a plusieurs années de cela, affirmant qu'il ne comptait jamais rentrer au pays, Papa Pyè avait finalement accepté de venir en Haïti. Il avait été honoré par le ministère de la Culture, dirigé à l'époque par Joan Raton. Selon Micheline Pierre, la sœur de Papa Pyè, la famille n'a encore rien planifié pour les funérailles de l’homme de Lavi nan bouk, mais, il se pourrait qu'elles soient chantées en Floride ou dans l’Etat de Maryland, non loin de Washington D.C., là où réside sa famille. Pour l’histoire et pour la postérité, Papa Pyè et Laguichatte étaient considérés comme les deux plus grands comédiens d’Haïti. Ils ont marqué, chacun à sa façon, leur époque, c'est-à-dire la fin du 20e siècle et le début du 21e, avec leurs séries diffusées notamment sur la Télévision nationale d’Haïti (TNH) qui ont influencé plusieurs générations.
Gilles Freslet (gillesfreslet@yahoo.fr)

Exprimez-vous


comments powered by Disqus