Le site officiel du showbiz Haïtien.



Jovenel Moïse: le carnaval national aura lieu aux Gonaïves en 2019, point barre !!!



La ville des Gonaïves a organisé son carnaval les 2,3 et 4 février. Cette manifestation culturelle a été réalisée sur fond de polémique et de tension politique à cause l’exclusion de cette activité du groupe musical Sweet Micky, de l’ex-président Michel Martelly, qui règle dans la presse ses comptes personnels ces dernières semaines avec son ancien conseiller Youri Latortue, sénateur de l’Artibonite, fils de la cité de l’indépendance. Après avoir passé cinq ans délocalisé dans des villes de province dont les Cayes en 2012 et en 2017, Cap-Haïtien en 2013 et les Gonaïves en 2014, le carnaval national revient à Port-au-Prince en 2018. Mais, cela ne durera pas, semble-t-il, politique oblige ! En effet, l’actuel président du pays annonce déjà pour 2019 le retour du carnaval en province. Ainsi, après avoir déjà accueilli sous la présidence de Michel Joseph Martelly l’organisation de cette grande fête populaire, la cité de l’indépendance doit commencer les préparatifs pour recevoir, pour la deuxième fois, le carnaval national. C’est Jovenel Moïse qui en a fait l’annonce le week-end écoulé aux Gonaïves pendant sa caravane du changement et alors qu’il souhaitait un joyeux carnaval aux Gonaïviens et aux Artibonitiens. Pendant que le comité du carnaval de Port-au-Prince gère les critiques dont il est l’objet pour sa fameuse liste de groupes sélectionnés pour les 11, 12 et 13 février 2018 au Champ de Mars, à son insu apparemment, en présence du sénateur Latortue, le président de la République n’a pas eu besoin de porte-parole pour annoncer cette grande nouvelle comme il l’a appelée. « Vous savez que votre président ne vous a jamais menti. En 2017, quand j’étais aux Cayes, j’avais annoncé l’organisation du carnaval dans cette ville, il y avait eu beaucoup de palabres à cause de l’expression « point barre !!! » que j’avais utilisée. Eh bien en 2019, le carnaval national aura lieu aux Gonaïves, ‘’point barre’’ ! « Nou wè pwen ba a tounen ankò. Ane pwochèn, wè pa wè Gonayiv tèt dwat », a déclaré le président Jovenel Moïse.
Gilles Freslet (gillesfreslet@yahoo.fr)

Exprimez-vous


comments powered by Disqus