Le site officiel du showbiz Haïtien.



Tabou Combo, 50 ans et 40 albums, et après ? Fanfan Ti Bòt répond.



Fondé en 1968 à Pétion-Ville, Tabou Combo fête cette année ses 50 ans d’existence. Plusieurs événements ont déjà eu lieu à New York, au Zénith de Paris et bientôt dans les Antilles à l’occasion de ce demi-siècle de sa présence constante sur l’échiquier musical haïtien. Cependant, aucune grande activité officielle n’est encore réalisée en Haïti pour bien marquer ces cinq décennies. Néanmoins, les responsables de la formation musicale avaient annoncé que la célébration du cinquantenaire de l’orchestre aura lieu dans tous les endroits où l’on consomme la musique haïtienne. Durant ses 50 ans, le mythique Tabou Combo qui a fait la fierté du konpa haïtien en terre étrangère, a réalisé environ 40 albums studios comportant de célèbres tubes dont « Mabouya » et « New York City ». Membre fondateur ayant joué plusieurs rôles au sein de l’orchestre et grand observateur de l'industrie musicale haïtienne (HMI) depuis 68, Yves Joseph dit Fanfan Ti Bòt déclare que la musique haïtienne aujourd'hui se résume à l'organisation de bals. Le chanteur pense aussi qu’il faut être un vrai fou pour intégrer le HMI dans le contexte socio-économique actuel, mais surtout qu'il faut être très discipliné si on parvient à l'intégrer. L'homme qui est aujourd'hui un investisseur propriétaire d'un restaurant est aussi un pensionnaire de la SACEM. Fanfan confie avoir été footballeur avant d'intégrer Tabou Combo où il a été tambourineur. "Je suis entré dans la musique par la petite porte", dit-il. Interrogé sur la production d’une chanson ou la sortie d’un album pour les 50 ans de Tabou Combo, Yves Joseph pense que du point de vue commercial, un album n’est pour l'heure pas une initiative rentable, à moins d'avoir son propre studio, ce qu’ils n’ont pas à Tabou Combo. « Je ne pense pas que ce soit un bon investissement de publier un album maintenant pour qu'après 5 minutes, tout le monde le trouve sur Instagram, YouTube ou autres médias. Peut-être que nous pourrions composer une chanson pour couronner les 50 ans avec la participation de jeunes artistes... peut-être... Mais le marché va decrescendo. Certains jeunes groupes abondent dans notre sens et préfèrent sortir une ou deux chansons. « Tabou Combo garde dans ses tiroirs des compositions qui pourraient paraître à n’importe quel moment, continue Fanfan Ti Bòt. Peut-être qu'il y aura une chanson... Toutefois, à mon sens, après plusieurs décennies d'existence, un groupe n’a plus vraiment besoin de produire nouveaux morceaux : il n'a plus rien à prouver. Je suis témoin de certaines situations où des orchestres de 30, 40 ans d'existence qui produisent de nouveaux albums qui n’intéressent plus personne. Le grand Michael Jackson, par exemple, avait dépensé beaucoup d’argent pour la réalisation d’un album après une longue et belle carrière, et cela n’avait pas marché. »
gillesfreslet@yahoo.fr

Exprimez-vous


comments powered by Disqus