Jean Michel Lapin se dit prêt à aller en prison…

ilovekonpa

Jean Michel Lapin se dit prêt à aller en prison…

Menacé d’être traduit en justice par un groupe d’artistes à cause de l’annulation du carnaval national 2019 par l’État haïtien, le ministre de la Culture et de la Communication, Jean Michel Lapin, se dit prêt à se défendre devant un tribunal.
« Je comprends la réaction des artistes, mais l’État ne pouvait pas organiser le carnaval dans le désordre. Je suis conscient que le carnaval est une période très importante pour les artistes, que ça leur a pris un temps de préparation qui a coûté de l’argent. Je sais aussi que pendant cette période, il ne faut pas voir seulement les artistes, les petits commerçants également sont affectés, les propriétaires d’hôtels, les lignes aériennes, ceux qui sont dans la production de boissons gazeuses, d’eau traitée… Certains artistes ont fait des prêts ; ceux qui sont dans le secteur de la sonorisation également. Donc, je comprends ces artistes qui veulent me traduire en justice, mais il faut qu’ils comprennent aussi que l’État ne pouvait pas organiser le carnaval dans cette situation d’instabilité. Aujourd’hui je suis prêt à répondre par devant un tribunal ; je suis prêt à aller me défendre. Et si je suis coupable, je suis également prêt à aller au pénitencier national », a déclaré sur Radio Vision 2000 (99.3 FM) le ministre de la Culture et de la Communication, Jean Michel Lapin.
Rappelons que c’est ce même ministre Jean Michel Lapin, qui a reconnu que l’échéance ne convenait pas pour réaliser le carnaval cette année et a donné carte blanche aux différentes mairies du pays d’organiser les festivités carnavalesques tout en promettant la subvention de l’État.
Gilles Freslet (gillesfreslet@yahoo.fr)

Have your say

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.